Les bronzés eux aussi font du ski !

skitched-20130225-160433.jpgJ’avais promis de partager mes premières expériences. En voilà une qui mérite d’être partagée. Ma première fois à la montagne et ma première fois sur des skis.

Je vis depuis des années avec le préjugé afro-caraïbéen très répandue (vous remarquerez le terme générique visant à  désigner les noirs de France et de Navarre), que les noirs ne sont pas fait pour le froid ce qui inclus le ski, le patin à glace et tous types de sport de glace. Non pour moi les bronzés les vrais ne font pas de ski. Le film Rasta Rocket n’a fait que confirmer mon avis. Aussi ai-je été complètement choquée de découvrir que non seulement j’adorais la montagne mais que j’ai réellement beaucoup aimé faire du ski.

Tout commence par une idée de voyage entre amis dont aucun ne sais réellement faire du ski sauf les deux personnes ayant chaussés des ski à l’âge de neuf ans pour la classe de neige. Sur cinq personnes quatre optent pour le ski et un pour le snow. En effet le postulat de celui-ci est le suivant: quitte à apprendre et tomber autant choisir sa discipline.

674-20091105160315_lapremiereetoile_inter

Et voilà notre bande digne de la Première étoile qui part à l’assaut des monts du Vercors ! Le loueur de ski ne s’y trompe pas et nous accueille très bien déplorant l’absence d’une Firmine Richard dans notre groupe, mais qu’à cela ne tienne il est certain que nous serons pas déçus de notre séjour.

Je vous passe la tenue de cosmonaute, les bottes qui coupe la circulation et vous causent des douleurs atroces. Je vous fais aussi grâce des passage répétés sur la piste des Babies sur laquelle nous débutons tous, largement dépassés par le gamin de trois ans nés dans la région et d’autres gamins de 6 ans dont c’est la deuxième année de ski. Mais là encore nous ne nous formalisons pas et nous continuons. Au bout de deuxième jours les skieurs de la première heures sont bien meilleurs que les autres dont je fais partie. Le snowboarder qui n’a peur de rien commence à prendre son envol.  Bref Bruny ne lâche pas l’affaire et chante en prenant le tire-fesse comme une pro s’apprêtant à dévaler les pistes vertes les plus audacieuses!

Après six jours de cours je suis en mesure de m’attaquer à une bleue mais je laisse cette rencontre pour l’année prochaine, car mon derrière à essuyé la majorité des pistes vertes de la station et bien que la douleur ne se fasse pas sentir à cet endroit, je dois avouer que ma douleur aux genoux y est pour quelque chose.

A la fin de ce séjour, je fais le constat suivant sur un échantillon de cinq personnes:

  1. Les skieurs de la première heure ont été les plus habiles sur leurs skis.
  2. Le snowboarder s’est plutôt bien débrouillé. Des deux peureuses une seule à réussi à surmonté sa peur.
  3. La dernière a suivi tant bien que mal les cours et s’est fait violence afin de profiter pleinement de son voyage.

etoileJe peux dire que cette expérience devrait être vécue par tout un chacun quelque soient ses origines. Car elle a été très enrichissante et le moins que l’ont puisse dire, c’est que les gens de ce petit coin de Vercors nous ont très bien accueillis. Je suis ravie de mes vacances, ma petite famille et mes amis aussi au point que nous avons donné rendez-vous à notre loueur de ski, pour une Deuxième Etoile starring Bruny et compagnie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

J'aime lire vos commentaires, alors lâchez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s